Réparation Découpeuse Laser [1]

A la mise en marche après récupération de la machine (don du Fablab de l’école d’ingénieur EFREI), plusieurs dysfonctionnements sont constatés:

  • Le moteur pas à pas de l’axe X fonctionne de façon erratique et se déplace à l’opposé du capteur de prise d’origine, le driver n’est pas en cause (vérification en permutant les drivers des axes X et Y)
  • Les capteurs de prise d’origine n’ont pas l’air de fonctionner (?),
  • L’arrêt d’urgence (ARU) est câblé à l’envers par rapport à nos habitudes.

Moteur pas à pas:

Le moteur est constitué électriquement de deux bobinages alimentés alternativement ou simultanément par une tension électrique (moteur bipolaire) selon une séquence déterminée (voir par exemple la documentation dans la Dropbox et/ou http://sam.electroastro.pagesperso-orange.fr/dossiers/pasapas/moteurpas2.htm ou autre site sérieux).

La mesure de la résistance des bobinages permet d’avoir une idée de l’état électrique du moteur.  Les mesures effectuées donnent:

Bobinage 1: résistance R = 0.9 Ω ce qui est pertinent avec les valeurs usuelles

Bobinage 2: R fluctuant suivant les mesures de 3 à 85 Ω !

Un bobinage défectueux a une résistance infinie (fil coupé) ou nulle (court circuit), ce qui n’est pas le cas ici donc le bobinage est certainement intact et la source du problème ne peut être qu’ailleurs.

La chaîne de commande du moteur passe par le driver, le connecteur, les câbles et enfin les bobinages.

Pas de défaut sur le driver (la permutation des drivers ne change rien), donc on vérifie la suite:

    • Le connecteur: vérification du serrage des vis, projection d’un liquide d’amélioration des contacts électrique (Aérosol 500 ml KF F2 Spécial contacts ou à défaut WD40).
    • Fils électriques: Les fils du bobinage douteux étant identifiés, extraction partielle du câble du moteur de la chaîne de câble, suppression sur 30 à 40 mm de la gaine extérieure près du moteur, percement des deux câbles du bobinage avec des épingles de couture (oui !!!)  et vérification de la résistance des fils: les deux bobinages ont la même résistance, donc le moteur est en état de fonctionnement.
    • mise en place d’une “bretelle” en parallèle des fils incriminés.
    • Inversion de la connexion des fils du bobinage pour inverser le courant dans celui-ci (sens de déplacement du moteur) puisqu’il se déplaçait dans le mauvais sens.

A la mise sous tension de la machine, le moteur fonctionne sans à-coups et dans le bon sens de déplacement. Problème réglé !

il n’y a plus qu’à isoler les connexions et placer la bretelle dans la chaîne de câble (patience…).

 

Capteur inductif (fin de course):

Après une deuxième mise en route de la machine (drivers reconnectés), le moteur X vient trouver le capteur et le chariot X ne tape pas sur le châssis de la machine (ce qu’il faisait au début), mais l’axe Y vient lui exploser le capteur Y et buter sur le châssis.

Après test des capteurs ceux-ci sont tous OK même ceux qui avaient été désignés comme morts ! D’où des méthodes de vérification à revoir. Le capteur explosé est réparé avec quelques gouttes de colle cyanoacrylate.

Le capteur Y est remis en place en réglant sa position verticale de telle façon que le rail X ne vienne pas le détruire: trous oblongs pour le réglage en hauteur, vérification en déconnectant les moteurs des drivers (pas de mise en marche automatique, mais déplacement des axes à la main), mise sous tension pour alimenter les capteurs et en se servant de la led intégrée au capteur pour vérifier son activation par le rail X et fixation définitive du capteur.

Arrêt d’Urgence:

Le fonctionnement et les indications sont cohérentes entre elles. Pour que le fonctionnement soit suivant nos habitudes (coupure d’alimentation enfoncé), il suffira de le changer et/ou de le re-câbler.

Remarques sur les méthodes de diagnostic et de réparation (utile pour les Repair Café):

Pour une chaîne complexe (électrique ou mécanique):

    • Identifier chaque composant de la chaîne dans le détail (y compris fils et connecteurs),
    • Si on ne connaît pas un composant, se documenter (voir pour le moteur ou le capteur),
    • Analyser chaque composant et vérifier son comportement en faisant des mesures,
    • Eventuellement demander de l’aide à des personnes compétentes et pas sur les forums où des gens racontent n’importe quoi quand ils n’y connaissent rien.

voir la chaîne pour le moteur (ci-dessus).

Pour les capteurs inductifs: (Fotek PL-05N)

Certains avaient été décrétés morts alors qu’il sont tous OK:

Principe: il est constitué d’une bobine et lors de la présence d’une pièce ferromagnétique sur sa face sensible (l’axe de la bobine) , un amplificateur commande un transistor NPN qui fait traverser la charge (le dispositif connecté) par un courant.

La documentation du capteur est claire:

Pour le tester il suffit de remplacer la charge (Load) par une résistance associée à une led (branchée dans le bon sens, led + résistance 1 KΩ sous 12V) ou encore plus simplement une résistance limitant le courant et la led intégrée indique le fonctionnement (vérifiez la tension d’alimentation appliquée – expérience – …).

Encore une fois il s’agit de se documenter et si possible auprès des fabricants.

Notez qu’il existe aussi des capteurs PNP (branchement ci-dessous):

Tous les capteurs inductifs en réserve (3) sont bons.

Pour les circuits électroniques complexes:

Les choses sont un peu (!!!) plus compliquées. D’abord rechercher de la documentation; on peut trouver quelquefois avec un peu de chance et beaucoup de persévérance des schémas électroniques avec des points de mesure sur le Net; exemple d’une doc sur une alimentation Apple-2E des années 1980 trouvée en 2017.

 

Sinon, essayer de décomposer le circuit en blocs fonctionnels en se basant sur d’autres circuits de même fonction et/ou la fonctionnalité des différents composants (voir leur doc).

Utiliser les moyens d’analyse que sont multimètre et oscilloscope.

Demander de l’aide à des gens compétents (pas les forums !)

Pour les circuits anciens ou très anciens, suspectez entre autres les condensateurs électrochimiques qui vieillissent mal (on peut même trouver sur le Net des lots de composants pour redonner vie à des systèmes informatiques anciens).

Courage et patience …

oOo

Gaston pour Les Fabriqueurs

 

Posted in Projet en cours, Technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *